Euronext : un bénéfice net stable au 3T qui cache une hausse des volumes

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Euronext : un bénéfice net stable au 3T qui cache une hausse des volumes

Le bénéfice net part du groupe est ressorti à 38,3 millions d’euros de juillet à fin septembre contre 38,1 millions d’euros un an plus tôt, ses bonnes performances opérationnelles étant contrebalancées par des éléments exceptionnels négatifs à hauteur de 9,7 millions d’euros.

L’activité d’Euronext a progressé de 14,1%, à 128,7 millions d’euros, portée par la hausse des volumes d’échanges dans un environnement macroéconomique stabilisé en Europe, et cela malgré une faible volatilité, précise le groupe dans son communiqué.

Toutefois, l’amélioration de l’activité a été neutralisée par des éléments exceptionnels, dont les modalités de fin du protocole d’accord passé avec l’américain Ice sur ses activités de compensation, pour un coût de 5 millions d’euros.

La marge d’Ebitda est demeurée quasiment stable à 53,9% du chiffre d’affaires, précise le gestionnaire des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne.

Dans le détail, le chiffre d’affaires de l’activité de cotation ("listing") a bondi de 46,6% à 20,2 millions d’euros, "confirmant le recours croissant au financement par actions sur les marchés de capitaux",selon le groupe.

Les activités liées aux échanges boursiers "trading", qu’il s’agisse d’opérations au comptant ou de celles relatives aux instruments financiers dérivés ont atteint 57,2 millions d’euros, en hausse de 16,4% par rapport à la même période en 2016.

Le segment "trading" a été dopé par une hausse significative des volumes quotidiens échangés (+19,5% à 6,9 milliards d’euros échangés chaque jour pour les opérations au comptant).

"Cette amélioration des volumes a résulté d’un environnement politique plus stable en France, de conditions économiques favorables ainsi que de résultats d’entreprises en amélioration en zone euro", précise Euronext.

Par ailleurs, le groupe pan-européen insiste toujours sur une discipline de maîtrise des coûts soutenue avec, à fin septembre, 11,9 millions d’euros d’économies réalisées depuis le 1er avril 2016.

Euronext a indiqué que la mise en place de son plan stratégique, "Agility for Growth", visant une amélioration de son activité et de sa rentabilité d’ici 2019, avait permis de générer 2,9 millions d’euros au troisième trimestre, notamment par l’acquisition du néerlandais iBabs au mois de juillet.

lem/gbh/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.