Euronext résiste bien au 1T malgré un nouveau repli des volumes d’échanges

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Euronext résiste bien au 1T malgré un nouveau repli des volumes d’échanges

Le bénéfice net est ressorti à 43,9 millions d’euros sur les trois premiers mois de l’année 2017, contre 48 millions un an plus tôt, un repli qui s’explique notamment par la hausse des dépenses opérationnelles du groupe mais aussi par un élément exceptionnel de 3,1 millions d’euros lié à un rachat potentiel de la chambre de compensation LCH.Clearnet SA.

Le chiffre d’affaires d’Euronext est quant à lui resté stable sur la période, à 126,6 millions, en dépit d’une forte baisse des volumes d’échanges sur la période, celle-ci étant compensée par la hausse des revenus tirés notamment des introductions en Bourse, précise le groupe dans un communiqué.

Les revenus issus de son activité d’opérateur boursier ont ainsi progressé de 33% à 18,8 millions d’euros alors que dans le même temps, les activités liées aux opérations au comptant comme celles relatives aux instruments financiers dérivés ont vu leurs profits baisser de respectivement 4,9% et 7,8% sur fond de déclin des volumes échangés (respectivement -15,9% et -8%).

Dans ce contexte, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) s’est établi en léger repli de 1,8% à 70,5 millions d’euros, représentant unemarge de 55,7%, contre 56,8% au premier trimestre 2016, ajoute Euronext.

"Une fois de plus, Euronext a prouvé la résilience de son modèle d’activité avec un chiffre d’affaires stable et un excédent brut d’exploitation (Ebitda) robuste au premier trimestre 2017, malgré des volumes d’échanges qui se réduisent d’année en année", s’est félicité Stéphane Boujnah, le patron d’Euronext, cité dans le communiqué.

jra/ef/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.