Envolée des places boursières, les espoirs d’avancées contre le Covid-19 boostent les indices

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

 Les Bourses européennes aidées par l’espoir d’avancées contre le Covid-19

L’indice CAC 40 a bondi de 2,28%. Ailleurs en Europe, leDax allemand a pris 2,36% au-dessus des 13.000 points, la bourse de Londres 1,71%, celle de Milan 2,12%, et Madrid 1,82%.
Alors que les places financières entrent dans la dernière semaine complète du mois d’août, marqué par un net ralentissement des échanges en raison de l’absence de nombreux courtiers et d’informations de grande ampleur, l’optimisme de lundi s’explique par l’espoir d’avancées concrètes dans la lutte contre le Covid-19.
Le président américain Donald Trump a donné son feu vert dimanche à la transfusion du plasma sanguin de personnes guéries ducoronavirus à des patients hospitalisés - un traitement dont l’efficacité fait toutefois encore débat.

L’agence américaine du médicament l’avait devancé dimanche en annonçant cette autorisation en urgence, qui est de son ressort.
Selon le Financial Times, le président américain envisage par ailleurs de pousser pour que la FDA procède de la même manière avec le vaccin du groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca.
"Le vaccin en question a encore un long chemin à parcourir, mais les acheteurs ont sauté sur l’occasion" pour effectuer des paris haussiers, juge David Madden, analyste de CMC Markets.

 Wall Street avance

Cette situation permettait également à Wall Street d’évoluer en territoire positif à la mi-séance, le Dow Jones prenant 0,89%, le Nasdaq 0,41% et le S&P 500 0,64%.
Concernant la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 809.000 morts selon un comptage AFP, "la Bourse n’achète pas des informations mais des espoirs, et c’est une fois que l’on aura une date précise sur un traitement que ce sera la fin de la hausse liée à un vaccin ou un traitement", affirme pour sa part Valentin Bulle, gérant actions chez Dôm Finance.
Cet optimisme ambiant a profité aux valeurs "les plus cycliques" pour l’économie, signale le spécialiste.
En France, le trio de tête du CAC 40 est composé de Renault, qui a bondi de 6,38% à 24,51 euros, d’Airbus (+4,37% à 72,10 euros), et de Société Générale (+4,19% à 13,84 euros).
Outre-Rhin, Siemens a pris 2,88% à 119,28 euros, BASF 4,31% à 51,70 euros et Deutsche Bank 4,43% à 8,14 euros. Outre-Manche, Vodafone a avancé de 2,36% à 116,96 pence, et HSBC de 3,00% à 338,00 pence.
Au-delà des espoirs d’avancées médicales qui permettraient d’endiguer la propagation jusqu’ici inexorable du coronavirus dans le monde, les marchés ont profité des nouvelles américaines pour reprendre l’essentiel du terrain perdu la semaine dernière, plombés par plusieurs indicateurs économiques décevants à travers le monde.