Entre deux réveillons, la Bourse de Paris se ménage (+0,08%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Entre deux réveillons, la Bourse de Paris se ménage (+0,08%)

L’indice CAC 40 a pris 4,12 points à 5.368,84 points, dans un volume d’échanges très faible de 1,8 milliard d’euros. Vendredi, il avait fini en repli de 0,39%.

La cote parisienne a connu un bref sursaut en début de séance dans le sillage du secteur pétrolier, et a ensuite passé l’essentiel de sa journée à proximité de l’équilibre.

"Pour une semaine de trois jours coincée entre deux réveillons, le marché a évolué dans des volumes très faibles", a résumé auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

"Les investisseurs procèdent aux derniers ajustements de fin d’année et cela s’est notammenttraduit par une hausse des valeurs pétrolières, dans le sillage de la montée du brut en début de semaine", a-t-il complété.

Le pétrole coté à New York et à Londres a atteint mardi un plus haut depuis la mi-2015, touchant respectivement en séance des pics à 60,01 dollars et 67,10 dollars. Mercredi, le marché respirait un peu, les investisseurs prenant quelques bénéfices.

Pour leur plus courte semaine de l’année, les investisseurs présents n’ont eu que deux statistiques américaines à se mettre sous la dent.

La confiance des consommateurs s’est érodée plus que prévu en décembre, après avoir atteint un pic en novembre, et les promesses de ventes de logements ont très faiblement augmenté le mois dernier, dépassant néanmoins les attentes des analystes.

Mais ces deux chiffres n’ont pas eu d’influence majeure le marché.

- La distribution bien orientée -

Sur le terrain des valeurs, les titres liés au pétrole ont continué à profiter des records de début de semaine à l’instar de TechnipFMC ou encore Vallourec (+3,84% à 5,06 euros).

Le secteur de la distribution aégalement été bien orienté en pleine période de fêtes, à l’image de Carrefour (+1,11% à 17,74 euros) et Casino (+1,26% à 50,57 euros).

A l’inverse, le secteur technologique a reculé, affecté par la faiblesse du groupe américain Apple, liée aux incertitudes entourant la demande sur son dernier téléphone, l’iPhone X. STMicroelectronics, l’un des fournisseurs de la marque à la pomme, a cédé 0,38% à 18,52 euros tandis que Soitec a perdu 1,49% à 59,49 euros.

Les banques ont également fini dans le rouge, Crédit Agricole refluant de 0,71% à 13,90 euros, BNPParibas de 0,37% à 62,72 euros et Société Générale de 0,43% à 43,27 euros.

FFP a reculé de 0,31% à 98,45 euros. La holding de la famille Peugeot a annoncé s’être engagée à investir 150 millions de dollars dans la société d’investissements JAB Holding, présente dans les biens de consommation.

Poxel a gagné 2,17% à 6,59 euros après avoir annoncé, avec Sumitomo Dainippon Pharma, le lancement au Japon du programme de Phase 3 de l’Imeglimine, son candidat médicament pour le traitement du diabète de type 2.

abx/tq/az

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.