Cryptomonnaies : les Français sont-ils vraiment attirés par le Bitcoin ?

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

 Des bitcoins et des Ethereum en vente dans les bureaux de tabac en 2019

Les bureaux de tabac vont vendre, à partir du 1er janvier 2019, des coupons convertibles en bitcoin ou en ethereum, autre monnaie virtuelle sans que la Banque de France ait eu à leur fournir son autorisation, annonce la Confédération des buralistes.

Ces coupons seront émis par la société Bimedia, qui fournit des terminaux d’encaissement aux bureaux de tabac, permettant notamment de vendre des produits dématérialisés (cartes de paiement, recharges de crédit téléphonique…). Elle a signé un accord avec la plateforme KeplerK qui propose des cryptomonnaies, a indiqué la confédération.

 Sale temps pour les cryptomonnaies

Si en France, l’existence des cryptomonnaies est maintenant officiellement reconnue en tant que telle, puisque les plus-values issues des cryptomonnaies sont fiscalement imposables via la flat tax à compter du 1er janvier 2019, la période n’est pas faste pour le bitcoin et ses dérivés. Les cours subissent de plein fouet la spéculation baissière sur les parités contre le dollar américain.

 Combien de Français impactés par le krach des cryptomonnaies ?

A priori, autant que de Français qui avaient misé sur la hausse du bitcoin ! Qui autour de nous ne connaît pas une personne qui a tenté l’aventure bitcoin, lors de cette phase de frénésie totalement irrationnelle ? Aujourd’hui ce n’est qu’un juste retour des choses. La bulle est passée, retour aux vraies valeurs.

- entre 3% et 6% des Français investis en bitcoin ?

Difficile de le savoir vraiment. Seuls des sondages effectués, par des donneurs d’ordres ayant avantage au développement du bitcoin, donnent quelques chiffres. Ainsi un sondage réalisé par l’institut Kantar TNS pour le compte de l’application d’achat/vente de cryptomonnaies Luno, 6,7% des Français déclarent avoir déjà investi dans une monnaie numérique. Fin 2017, un sondage YouGov indiquait que 3% des Français possédaient des bitcoin. Dans la version 2018 de ce même sondage, 15,6% des personnes interrogées disent également être très intéressées pour investir.

 Au royaume des cryptos, le bitcoin est roi

Le Bitcoin est la plus médiatique des cryptomonnaies. Ainsi les investissements s’établissent ainsi :

  1. Bitcoin 68%,
  1. Ethereum (24%),
  1. Dash (24%),
  1. Ripple (19%),
  1. Lisk (13%).

 La spéculation avant tout

Ce graphique représente les raisons d’acheter des bitcoins ou d’autres monnaies virtuelles selon les Français en 2017. On apprend ainsi que la première réponse donnée par les répondants était leur rentabilité, avec 33 % d’entre eux, suivie de l’absence de régulation par l’État. Par ailleurs, au deuxième trimestre de 2017, il y avait près d’un million et demi d’utilisateurs de portefeuilles Bitcoin sur Blockchain dans le monde.

 En 2018, exit la rentabilité, bonjour la spéculation

En 2018, la situation a sensiblement évolué, de fait, avec le krach du bitcoin. La spéculation est désormais très largement prédominante, avec 61% des objectifs d’investissements, bien loin devant la possibilité de payer en ligne (22%) et de transférer des fonds à des pairs (15%). Une seule est certaine, les particuliers investisseurs ont au moins compris que les cryptoactifs sont des investissements à risques de perte de capital.