CORRIGÉ : La Bourse de Paris termine la semaine dans l’enthousiasme (+0,24%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

CORRIGÉ : La Bourse de Paris termine la semaine dans l’enthousiasme (+0,24%)

L’indice CAC 40 a pris 11,81 points à 4.993,32 points dans un volume d’échanges mesuré de 3,5 milliards d’euros.La veille, il avait fini en hausse de 0,42%.

La cote parisienne a débuté en hausse et a atteint dans la matinée 5.022,10 points, son plus haut niveau en séance depuis le 17 août 2015.

"Cela témoigne de la confiance des investisseurs, après notamment les déclarations rassurantes de Mario Draghi jeudi sur la poursuite d’une politique accommodante de la BCE en zone euro", relève auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

Lors de sa réunion de politiquemonétaire, la BCE a légèrement relevé ses prévisions de croissance du Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro pour 2017 et 2018, tout en relevant nettement sa prévision d’inflation pour 2017 à 1,7%.

"Il y a un changement très clair de perception de l’économie globale. La perception en Europe était restée déflationniste jusqu’à la fin de l’année dernière. Avec les chiffres de l’inflation en Europe en fin d’année et la hausse des taux programmée aux Etats-Unis ainsi que des statistiques indiquant un rebond de l’inflation outre-Atlantique, tout cela change complètement la perception économique globale", ajoute M. Larrouturou.

"Ce scénario est favorable aux actions et défavorable au marché obligataire : le repli du marché obligataire alimente la hausse des marchés action, ce sont des mouvements significatifs", explique-t-il.

Dans cesconditions, estime le directeur, la publication par les Etats-Unis du rapport mensuel ce vendredi "confirme l’accélération de l’activité aux Etats-Unis et nourrit une tendance de fond haussière".

Les créations d’emploi ont en effet été plus fortes qu’attendu, avec 235.000 nouveauxemplois nets, et le taux de chômage a comme prévu perdu 10 points de base à 4,7%.

Du côté des indicateurs, outre l’emploi américain, l’Allemagne a publié un excédent commercial en légère augmentation en janvier.

La production industrielle de la France a continué de sereplier ce même mois, de 0,3%, après avoir baissé de 1,1% en décembre, selon l’Insee.

Au Royaume-Uni, la production industrielle a reculé de 0,4% en janvier sur un mois, marquant un coup d’arrêt en raison d’une faible activité dans les usines, après une fin d’année favorable.

Sur le front des valeurs, le secteur bancaire a mené la cote, à l’instar de Société Générale en haut du CAC 40 (+2,13% à 47,75 euros), Crédit Agricole en 2e position (+2,02% à 12,65 euros) ou BNP Paribas sur la troisième marche du trio de tête (+1,76% à 61,86 euros).

lem/ef/ple

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.