CAC40 : excellent mois de novembre (+7.53% !) et 9ième semaine de hausse d’affilée ! Sérieusement ?

Carton plein pour le CAC40 ! Après sa dégringolade en septembre, l’indice s’est bien repris. Bon, les volumes sont faibles et personne n’est dupe... La mariée est bien trop belle.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Plus d'1 million d'investisseurs font confiance à DEGIRO

 Et de 9 ! 9 semaines consécutives de hausse pour le CAC40

Vous allez sans doute rire, mais personne ne sait pourquoi le CAC40 grimpe ainsi. Rien de rationnel, sauf que les nouvelles sont moins défavorables qu’attendues. Visiblement, cela suffit aux investisseurs pour laisser dérouler leur plan d’investissement régulier. Ils moyennent donc leur prix de revient à la hausse, en espérant que l’indice monte encore plus dans les 3 ou 4 semaines à venir. Avant de prendre leurs bénéfices. Car en janvier 2023, la probabilité que tout se passe bien reste bien faible.
Le cac40 a pris 0.44% cette semaine. Sur le mois de novembre, le CAC40 est en hausse de 7.53%.

(c) FranceTransactions.com

 Du n’importe quoi ?

Il en faut peu pour que le marché boursier renoue avec la hausse. Le discours de Jerome Powell concernant un éventuel ralentissement du rythme de hausses de taux (discours qui remonte à mercredi) a entraîné une embellie boursière. Pourtant, il n’a rien annoncé de nouveau. La Réserve Fédérale américaine tient un positionnement similaire depuis sa dernière réunion. Nous doutons que la hausse du CAC 40 puisse être durable. Les risques baissiers sont importants. Il suffit de regarder de près les derniers indicateurs économiques. Il y a certes une embellie au niveau de l’inflation (avec un reflux dans plusieurs pays). Mais la récession se précise (à ce stade, elle devrait être d’ampleur limitée, heureusement). C’est donc la prudence qui doit dominer en bourse confirment les experts de Saxo Bank.

(c) FranceTransactions.com

 CAC40 : le rallye de fin d’année est déjà passé

9 semaines de hausse d’affilée, nul besoin d’être devin pour savoir que la probabilité que l’indice parisien aille chercher une tendance inverse dès janvier 2023. Et cela pourrait très mal. Les programmes d’investissements automatiques maintiennent les cours, mais les gérants ne croient pas une telle tendance haussière reposant sur du sable. Ce n’est pas rationnel. La hausse des taux est loin d’être terminée, la moitié est à peine effectuée. Les soucis arriveront réellement en 2023. Cette euphorie sur les marchés financiers est un leurre qui va sanctionner une fois de plus les derniers entrants. Le scénario déroulé en 2021, dans des conditions économiques totalement différentes, pourrait se reproduire aussi bien d’ici quelques semaines. Une chose est certaine, la baisse sera rapide car la hausse s’est construite sur de faibles volumes.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également