CAC 40, au plus haut depuis un an, avant crise, (+1,45%). C’est vrai que tout va bien.

La Bourse de Paris a terminé lundi au plus haut depuis février 2020 une séance aux volumes réduits en raison de la fermeture des marchés américains et chinois.

Publié le

 Les faits sont là : CAC40 +1,45%, grand enfumage...

L’indice vedette CAC 40 a progressé de 82,58 points à 5.786,25 points, son plus haut niveau de clôture depuis le 26 février 2020. Vendredi, la cote parisienne avait fini sur une progression de 0,60%. "Les acheteurs ont pris la main sur les marchés. Les investisseurs sont plutôt optimistes" et espèrent une croissance plus forte qu’attendu cette année, commente Valentin Bulle, gérant chez Dôm Finances.

 Une hausse, peu importe les raisons...

"En Europe, la hausse des marchés est surtout imprimée par les valeurs bancaires et par toutes les entreprises liées au cycle économique", explique-t-il à l’AFP, tandis que Vivendi a animé et tiré la séance parisienne. "Sur les résultats déjà publiés, on a eu plutôt des bonnes surprises" et les investisseurs ont "le sentiment que l’économie va mieux", souligne l’expert, d’où la forte remontée en cours des taux sur le marché obligataire.
L’environnement en faveur des actifs risqués est alimenté par les politiques monétaires accommodantes des banques centrales et par la perspective de la prochaine adoption du plan de relance voulu par le président des Etats-Unis Joe Biden pour soutenir foyers et entreprises américains frappés par la crise.

 Super Mario is back

L’arrivée de l’ex-président de la Banque centrale européenne , Mario Draghi, à la tête de l’Italie rassureégalement les investisseurs quant à la mise en oeuvre rapide d’un plan de plus de 200 milliards d’euros financé par l’Union européenne pour voler au secours de la péninsule, laminée par les effets dévastateurs de la pandémie.

 Royaume-Uni super résistant au Covid

Sur le front sanitaire, les campagnes de vaccination semblaient monter en puissance, notamment en Europe, où le Royaume-Uni a franchi la barre des 15 millions de personnes vaccinées contre le coronavirus. L’Union européenne, accusée de lenteur dans la gestion de la pandémie de Covid, a indiqué pour sa part qu’elle allait accélérer la procédured’autorisation de vaccins améliorés pour répondre aux variants du virus.

 Vaccins

L’Organisation mondiale de la santé a accordé lundi son homologation d’urgence au vaccin anti-Covid d’AstraZeneca, qui ouvre la voie à la distribution de centaines de millions de doses à des pays défavorisésprivés jusque là d’immunisation.

 Envolée de Vivendi

Le titre du géant français des médias a fini en tête (+19,62% à 31,22 euros) de l’indice après que le groupe a annoncé samedi vouloir mettre en bourse d’ici la fin de l’année sa filiale Universal Music Group (UMG) eten distribuer 60% du capital à ses actionnaires. Dans son sillage, le titre Bolloré a grimpé de 14,62% à 4,15 euros.

 La remontée des taux profite aux financières

Les valeurs financières étaient confortées par la remontée des taux d’intérêt souverains en zone euro : Société Générale est monté de 6,46% à 18,92 euros, BNP de 2,30% à 47,55 euros et Crédit Agricole de 2,02% à 11,10 euros. De son côté, CNP Assurances a gagné 3,73% à 13,92 euros et AXA 2,51% à 19,63 euros.

Avis

Vos avis : CAC 40, au plus haut depuis un an, avant crise, (+1,45%). C’est vrai que tout va bien.
0 vote
Notation : /5