Bourse : des records boursiers américains en trompe-l’oeil ?

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Records historiques pour le Dow Jones, le NasDaq et le SP500... 2

Youpi, les 3 indices boursiers américains ont été un nouveau plus haut historique. Et donc ? Visiblement les investisseurs ne croient pas à une remontée des taux US avant la fin de cette année. C’est déjà en soit une grande surprise, car tous les indicateurs sont au vert pour une telle hausse de taux, ce qui devrait faire abaisser les indices américains. Mais il y a pire...

- Comment peut-on penser une seule seconde que ces hausses soient durables ?

En premier lieu, le graphe historique du SP500 est évocateur. Le record s’est fait avec très peu d’inertie, et de quelques points d’indices seulement. 1er signe.

Les élections présidentielles de novembre prochain semblent déjà bouclées pour les investisseurs également. A moins que Trump soit évincé de la candidature à la présidentielle américaine, c’est Clinton qui devrait l’emporter haut la main. Les investisseurs parient aussi sur cette version des faits.

Record du SP500, obtenu avec bien peu d'inertie... Alors le seul élément d’incertitude reste le prix du baril de pétrole. Comme toujours, ce sont les pays producteurs qui font de défont le marché. Quand le cours devient trop bas, ils annoncent une réunion prochaine des principaux producteurs pour un arrangement sur les volumes. Sans rien faire, ni rien décider, ça fonctionne à chaque fois. Les spéculateurs font monter le cours du baril de brut. A croire que l’on vit dans le monde enchanteur des bisounours.

Ainsi, selon la notre de conjoncture de Saxo Bank, lLes spéculations reprennent sur un gel de la production ou non de la part des pays membres de l’OPEP. Les prix du pétrole ont augmenté lundi à leur plus haut niveau en près d’un mois, avec le baril de Brent qui a pris 10% depuis le début du mois d’Août. Hier, le Ministre russe de l’énergie, Alexander Novak, a renforcé l’espoir que les pays producteurs de pétrole pourraient prendre des mesures pour stabiliser les prix, selon une interview accordée à un journal saoudien. En effet, il a indiqué que son pays était en consultation avec l’Arabie saoudite et d’autres producteurs pour ramener de la stabilité sur le marché. Il faut, tout de même, rester prudent puisque les spéculations étaient de la même nature lors de la précédente réunion à Doha. La réunion informelle des pays membres de l’OPEP qui est prévue en marge du 15ème Forum international de l’énergie, organisé du 26 au 28 septembre en Algérie, pourrait tout autant agiter les marchés au fur et à mesure des déclarations faites par les dirigeants politiques.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.