Black friday, record absolu de pertes en une seule journée, 2.000 milliards de $ partis en fumée

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Les principales places mondiales ont été violement secouées notamment à l’ouverture avec des pertes dépassant les 10%. Le CAC 40 et le Dax ont finalement cédé respectivement 8.04% et 6.82%, tandis que le Footsie a réussi à limiter ses pertes à 2.76%. Même son de cloche du côté de Wall Street qui accuse un fort recul. Le secteur bancaire a été particulièrement attaqué, certains titres perdant plus de 15% à l’issu de cette séance. Dans la foulée des principales places mondiales vendredi, les bourses au Moyen-Orient ont également souffert dimanche après leur fermeture hebdomadaire vendredi et samedi.

Les principaux pays européens exhortent dorénavant le Royaume-Uni à enclencher la procédure de sortie de l’Union Européenne. Jean-Marc Ayrault a demandé, de son côté, la désignation d’un nouveau Premier Ministre le plus vite possible. Les principales banques centrales seront également attendues au tournant, et tout particulièrement la BCE. Une action coordonnée de certaines banques centrales n’est pas à exclure, et leurs interventions seront scrutées avec attention. Après l’annonce de la démission du Premier Ministre britannique, David Cameron, vendredi qui prendra effet à l’automne prochain, c’est au tour de Jonathan Hill, commissaire européen aux Services financiers de présenter sa démission samedi. Les Ecossais seraient favorables à un maintien dans l’Union Européenne et donc à un nouveau référendum concernant leur indépendance vis à vis du Royaume Uni. La Premier Ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a indiqué vouloir entamer des discussions avec Bruxelles pour ne pas sortir de l’Union Européenne.

Les élections législatives qui se sont tenues en Espagne dimanche n’ont pas permis de dégager une majorité ce qui devrait ajouter davantage d’incertitude. Mariano Rajoy et son parti le PP ressortent vainqueur devant le PSOE et Podemos dans un scénario qui ressemble à celui de décembre dernier. Il faudra donc, là aussi, rester attentif à l’évolution de la situation.

Selon la lettre d’informations de Saxo Bank de ce matin : "Les marchés vont se lever difficilement après un vendredi qui restera gravé dans l’histoire de l’Union Européenne. On ne peut pas encore mesurer les conséquences de ce Brexit en termes d’impact sur l’économie anglaise mais aussi sur l’économie de l’UE. Toutefois, les conséquences risquent forcément d’être lourdes pour certains secteurs et les anglais ressentiront sûrement bientôt les effets de cette sortie brutale de l’UE."

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.