Banque Française Mutualiste (BFM) : une poursuite de sa croissance en 2014

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Dans un contexte économique morose, la BFM a réussi à maintenir le cap de ses engagements auprès de ses clients. Pour l’année 2015 elle reste centrée sur ses produits et clients historiques, mais prépare l’avenir en engageant des réflexions stratégiques majeures.

 En 2014, le modèle de la BFM fait preuve de résilience

 Les prêts personnels

Dans un contexte toujours fortement concurrentiel mais avec un marché du crédit à la consommation qui a retrouvé une légère croissance en 2014, les encours de prêts personnels BFM, distribués pour l’essentiel par les réseaux partenaires, se sont globalement maintenus à 1,8 Md€.

 Les livrets d’épargne

Sur le plan national, la décollecte relative des encours de livrets s’est poursuivie en 2014 compte-tenu majoritairement de la baisse des encours du Livret A. La BFM, grâce notamment au lancement de son livret Boosté, maintient ses encours de livrets à 2,5 Mds€. Bien qu’impactés par la baisse des taux du Livret A à 1% en août 2014, les taux du livret de la BFM sont restés attractifs, avec une rémunération de 1,75 % sur la tranche inferieure à 3 000 € et de 1,25 % sur la tranche supérieure à 3 000 €.
Grace à une politique et une gestion responsable, la BFM répond d’ores et déjà aux exigences de Bâle III. En matière de solvabilité, la banque affiche en 2014 un ratio CET1 de 10,42%, supérieur aux exigences spécifiques fixées par le régulateur (8%). Concernant la liquidité, les ratios LCR et NSFR sont, dès 2014, au-dessus des seuils
cibles de 100%. Le ratio de levier est, quant à lui, au-delà de 6%.

 Une année 2014 marquée par une série d’annonces

L’année 2014 a été l’objet de plusieurs événements notables pour la BFM.
- Au niveau de sa gouvernance, Gérard Vuidepot a été élu en décembre dernier Président du Conseil
d’Administration de la BFM. Sophie Bury-Delmas a été nommée Directrice générale et Michel Coudrais a été
nommé Directeur général Délégué.

- Le nombre de comptes à vue a pratiquement atteint 800 000, en progression de 4,8 % par rapport à 2013.

Cette performance, obtenue dans un environnement très concurrentiel, confirme l’attractivité ? de l’offre de la BFM qui conjugue performance et valeurs mutualistes.

La création de la Fondation BFM en avril 2014, preuve de la volonté de la BFM de promouvoir les initiatives citoyennes par le biais d’actions de mécénat et de soutien aux associations qui investissent sur le terrain de la solidarité.

L’objet de la Fondation BFM est de :

  • promouvoir la recherche médicale appliquée,
  • favoriser toute étude visant à mieux connaitre l’état de santé de la population et la compréhension des déterminants de santé,
  • contribuer aux réflexions sur l’évolution des organisations sanitaires, sociales et médico-sociales,
  • soutenir le développement et/ou l’évaluation de dispositifs innovants en termes de prévention, particulièrement à destination des personnes en situation de fragilité, quelle qu’en soit l’origine (maladie, handicap, précarité, vieillesse...),
  • diffuser l’information en direction de tous les personnels scientifiques, médicaux et sociaux intéressés et de même auprès des familles, mais aussi des organismes concernés, des collectivités et acteurs territoriaux et du public le plus large.

 Des perspectives de croissance pour 2015 basées sur une politique dynamique

C’est un environnement économique toujours difficile qui s’annonce pour 2015. Dans ce contexte, la BFM veut maintenir un résultat autour de 18M€ et affiche des objectifs commerciaux ambitieux :
-  l’ouverture de 44 000 comptes, équivalent à la production de 2014
-  une production globale de crédits en nette hausse traduisant les efforts d’investissement en matière de plateforme téléphonique, de développement de la stratégie digitale et de renforcement de la force commerciale
-  une collecte d’épargne nette légèrement haussière.

La Banque Française Mutualiste va également définir et engager en 2015 un plan de développement à moyen terme visant à augmenter sa part de marché et son taux d’équipement sur sa clientèle historique des agents des secteurs publics et réfléchit à développer des activités sur de nouvelles clientèles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.