AMF / Forex & options binaires : la liste noire des sites à éviter s’allonge

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

L’AMF publie régulièrement la liste des sites Internet et entités proposant en France, sans y être autorisés, des investissements sur le marché des changes ([a[Forex]a]) ou via des options binaires.

Attention, cette liste peut ne pas être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement.

L’AMF vous recommande de vérifier systématiquement si le site qui vous propose d’investir sur le Forex ou via des options binaires figure bien sur la liste des prestataires autorisés à fournir des services d’investissement en France : consulter pour cela le site internet www.regafi.fr.

Si l’intermédiaire concerné figure sur cette liste, ne répondez pas à ses sollicitations. Vous prendriez le risque de choisir un prestataire qui ne respecte pas les règles élémentaires de protection et de bonne information des investisseurs. Il vous sera également difficile de porter réclamation contre ce prestataire, d’autant plus qu’il peut s’agir dans certains cas d’une véritable escroquerie.

Par ailleurs, l’AMF publie également une liste de propositions d’investissement, non exhaustive, pour lesquelles l’AMF appelle à une vigilance renforcée.

- Energies renouvelables : panneaux photovoltaïques, éoliennes, méthanisation… Investissements dans le [a[développement durable]a] dont le rendement est censé être garanti. L’investisseur devient propriétaire de panneaux et, au bout de quelques années, est censé être remboursé du montant investi au départ (en plus du rendement initialement affiché).

- Vin : Investissement dans l’achat de grands crus dont vous devenez propriétaire. La société assure pour vous la conservation, la gestion et éventuellement la vente. Les rendements annoncés, en se basant notamment sur l’évolution passée des prix des vins, promettent d’être élevés.

- Diamant d’investissement : Achat de diamants d’investissement dont la valeur est censée progresser en raison d’une demande dans les pays émergents qui augmente plus vite que l’offre.

- Métaux précieux, terres rares : Investissement dans des matières premières rares (Graphène, Dysprosium, Europium, etc.) ou des métaux ou minéraux précieux (Platine) dont la valorisation serait garantie par la faible production et/ou la demande croissante.

- Timbres, œuvres d’art, manuscrits… : Achat, individuel ou collectif, d’une ou plusieurs œuvres d’art qui seront conservées par le professionnel puis revendues au bout de quelques années, soi-disant avec une plus-value. Ces placements s’accompagnent généralement d’une promesse de revente de l’œuvre qui n’engage pas la société.

- Crowdfunding immobilier : Investissement dans l’immobilier via une plateforme de financement participatif. Une forte plus-value à la revente est promise. La forme juridique du placement peut être par exemple une [a[SCI]a] dont vous devenez porteur de parts.

- Forêts et bois exotiques : L’investissement promet d’être rentable à long terme (souvent 20 ans), Mais investir à l’étranger à long terme présente beaucoup de risques. Que deviendront dans le temps les contrats de gestion, d’exploitation soumis à des droits étrangers. Qu’adviendra-t-il de la société dans quelques années... L’incertitude est forte.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.